Un français en Norvège

Radio

par Sylvain Tertois — dernière modification 14/06/2012 21:16
Classé sous :

Nous sommes passés à la radio!

Je suis désolé, ça fait plus de 6 mois que je n'ai rien écrit ici et mon billet sur les saucisses a bien trôné en première place depuis tout ce temps. Je suis moins motivé pour écrire en ce moment et trouve moins de sujets à aborder, même si j'en ai quelques-uns sous la main.

Hier nous sommes passés à la radio, dans l’émission "Allô la Planète" d'Eric Lange sur Le Mouv'. Vous pouvez télécharger l'émission en question ici (émission du 13/06/2012), et notre sujet est à 1 heure et 3 minutes du début. Il y avait en fait au départ un appel de Jenny, qui habite en Suède et qui trouvait difficile de développer des contacts avec les autochtones.

Mon impression là-dessus (et aussi celle de pas mal d'étrangers ici et même de Norvégiens) est que les Norvégiens semblent froids au premier abord et sont difficiles à approcher. Il y a une véritable montagne à escalader avant d'entrer dans leur cercle ("bulle", comme dit Anne-Inger) et s'il y a une formule magique pour y arriver je ne la connais pas. Etant marié à une Norvégienne je suis presque automatiquement intégré dans un certain nombre de cercles (et j'ai une belle famille formidable :D ) donc je suis un peu une exception par rapport à des expatriés comme Jenny. Cependant j'ai vu plusieurs témoignages d'étrangers qui ont réussi à escalader cette fameuse montagne en trouvant des Norvégiens qui avaient un intérêt commun, par l'intermédiaire de clubs ou d'associations (sport pour l'un et automobile pour l'autre, si je me souviens bien). C'est pour ca que je l'ai suggéré dans l'émission, mais apparemment ça n'a pas marché dans son cas. Anne-Inger m'a dit après l'émission que c'était peut-être parce qu'elle était organisatrice et créait ainsi de fait une certaine distance avec les autres. Je ne sais pas...

Par contre une fois qu'on est dans le fameux cercle, on y reste pour de bon. Les norvégiens sont très chaleureux et amicaux avec ceux qu'ils connaissent bien et très fidèles en amitié. Ils sont toujours près à aider ou à rendre service, c'est appréciable!

J'ai aussi remarqué que pas mal de Norvégiens ont un complexe d'infériorité par rapport aux Français. Au cours de ces 5 ans il y en un certain nombre qui m'ont demandé pourquoi j'étais venu ici alors que je venais d'un pays aussi beau que la France et si ça ne me manquait pas. Alors oui il y a certaines choses qui me manquent, mais quand je réponds que je me plais vraiment bien ici, ils sont surpris (surtout ma coiffeuse, qui ne me croit toujours pas et me repose la question à chaque fois :D ).

Sinon j'ai été un peu pris au dépourvu par la question d'Éric à la fin sur l'ennui. Je dois avouer que c'est une question que je ne me suis jamais posée. Je comprends tout à fait que certains doivent s'ennuyer ici au bout d'un certain temps. La Norvège c'est pas Ibiza, et quelqu'un qui aime faire la fête tout le temps doit être frustré au bout d'un certain temps. Les Norvégiens font la fête, mais plutôt le vendredi en début de soirée. Après ils sont trop imbibés et ça tourne au n'importe quoi. J'ai rarement vu autant de gens qui tiennent aussi mal l'alcool! Et je ne suis pas le seul à le dire. De plus le prix des sorties incite les gens à commencer la soirée chez quelqu'un et seulement aller dans un bar ou une boite pour le ou les deux derniers verres. Donc oui pour un fêtard je comprends qu'on puisse trouver le pays ennuyeux au bout d'un certain temps. Par contre pour les amateurs des grands espaces c'est le paradis! Il y a des paysages magnifiques et très peu de monde. On peut se balader en montagne avec rien d'autre que des moutons autour ou pêcher en mer avec rien d'autre que des mouettes comme spectateurs, en toute tranquillité. Et non, en 5 ans ici je n'ai pas trouvé le temps de m'ennuyer...

Anonyme a écrit :
17/06/2012 17:15
Pour le contact avec les gens, c'est la même chose en Angleterre...
Charles a écrit :
04/10/2012 11:27
La Norvège devient bien triste depuis l'affaire "Breivik". La paranoïa s'étend partout.Les autochtones voient des terroristes partout.Les touristes d'après saison sont considérés comme des ennemis potentiels s'ils n'ont pas les yeux bleus. C'est une caricature du far-west : les petits espions locaux vous demandent tout de go avec leurs gros sabots d'où vous venez.Le mieux à faire est de leur parler en Français, moi pas comprendre. Où en Wallon : "Hé m'fi , djose on po comme à Lidj". Ne leur parlez pas en Norvégien. Réservez vos prouesses linguistiques pour les gens intéressants, il en reste. Dans l'arrière-pays, faites en sorte d'avoir toujours avec vous un morceau de cochon à manger ostensiblement ; et si vous avez bcp de choses dans votre voiture, alors vous êtes classé comme gitan et donc comme voleur. "Le bon vieux scepticisme" scandinave prend le dessus : a priori vous êtes l'ennemi, celui qui vient d'un autre village, d'une autre vallée, d'un autre trou. Même certains enfants me semblent maintenant éduqués dans la crainte (la haine ?) de l'autre. Moi j'en souffre. Vous pouvez aussi les faire s'enfuir en leur parlant de l'un ou l'autre sujet-tabou : par exemple la norvégisation des Same ("Lapons"), l'eugénisme, les saumons d'élevage qui sont devenus dégueulasses. Vous pouvez aussi leur dire que votre grand-père faisait partie de nos chasseurs-alpins à Narvik et que le con que vous avez en face de vous doit en partie sa liberté grâce à nous.Il faut une grande dose de nostalgie ou d'imbécilité pour continuer à vivre ici. En aucun cas n'abandonnez votre spontanéité de latin, imposez-là. Enfin, comme je l'ai lu un jour dans le Guide du Routard : "...la nature, vous êtes là pour ça, non ?" Allez, je vais faire un tour dans la forêt, les élans ne posent pas de questions.
Charles a écrit :
04/10/2012 11:31
"Où en Wallon" : il faut lire : "Ou en Wallon" bien sûr.
Yves a écrit :
18/02/2013 11:02
Bonjour Sylvain,
Je me régale à parcourir ton blog. Je connais pas mal de choses de ce magnifique pays où je me rends régulièrement, mais j'avoue que tes articles, comme celui-ci 'Radio', complètent ma soif de connaître encore et encore ce pays. Je pense même sérieusement m'y installer..
Cette année j'ai choisi de m'y rendre le semaine de la fête nationale en mai (Oslo où j'ai un ami et les environs), je veux vivre cette culture de l'intérieur.
Voila : continue à alimenter ton blog et peut être à bientôt ici, ou..?
Ha det !
Messan a écrit :
14/05/2013 11:02
Je viens de parcourir les postes de votre site. Je trouve vraiment formidable ce que vous faites. Vous avez réussi en quelques postes à me faire rêver. C'est vrai, j'ai toujours eu un intérêt pour les pays nordique mais, souvent on a très peu d'informations concernant ces pays. Je suis ingénieur génie électrique. Actuellement je suis au chômage et c'est un peu difficile de trouver un emploi. J'aurais envie de venir en Norverge et tenter ma chance alors je me permets de vous poser ces quelques petites questions: Que pensez-vous du marché de travail Norvergien? Il y a t-il des chances de trouver un travail rapidement pour subvenir à des besoins de base? Quels sont les principaux secteurs d'activités du pays?
Sylvain Tertois a écrit :
28/05/2013 13:54
L’ingénierie est un secteur en demande mais depuis quelques années et la crise ça se resserre beaucoup. La Norvège a mieux tenu que d'autres pays et du coup il y en a pas mal qui sont venus ici chercher du boulot. Les Suédois notamment sont de plus en plus nombreux et on l'avantage d'être compris par les norvégiens. Du coup je ne sais plus trop, je pense que c'est plus difficile de trouver du travail en Norvège maintenant qu'il y a 5 ans.
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables.

Question: De quelle couleur est le ciel?
Votre réponse:
À propos

À propos de l'auteur

Liens

Mon site principal

Mes photos

expat.com

Météo chez nous