Un français en Norvège

10

10/09/2008

Travailler en Norvège

par Sylvain Tertois — dernière modification 10/09/2008 20:40
Classé sous :

Quelques conseils pour ceux qui veulent tenter le grand saut

Ami cadre, tu en as marre de travailler 50 heures par semaine, de perdre tes RTT, les jours fériés, et la cinquième semaine de congés payés? Ami non cadre, tu en as marre de cette barrière entre non ingénieurs et ingénieurs dans l'entreprise, qui t'empêche de progresser comme tu le voudrais? Alors bienvenue en Norvège! Plusieurs personnes m'ont demandé comment faire pour venir travailler en Norvège, si c'était difficile, alors voici quelques conseils...

D'abord sur les conditions de travail. Comme j'ai déjà pu le dire sur ce blog, je trouve les conditions bien meilleures qu'en France. La semaine de travail est à 37h30, et toute heure supplémentaire est notée, et soit payée, soit récupérable. De plus l'ambiance au bureau est beaucoup moins stressée, et les employeurs sont plus sympas avec leurs employés, le marché du travail étant assez tendu.

Niveau langue, parler Norvégien serait un plus, mais une bonne maîtrise de l'anglais peut être suffisante au début, surtout dans les métiers techniques. Je parle ici d'ingénierie parce que c'est ce que je connais le mieux, mais j'ai entendu qu'il est aussi facile pour un étranger qui ne parle pas norvégien de trouver un emploi dans le secteur du tourisme (hôtellerie, restauration...)

Pour les renseignements pratiques, le gouvernement norvégien a créé un site web en français ici, avec en particulier cet article: "Vivre et travailler en Norvège: le guide". Il faut en particulier savoir que les citoyens européens peuvent habiter en Norvège pendant 3 mois sans permis ou visa particulier, puis trois mois supplémentaires s'ils sont inscrits en tant que demandeurs d'emploi.

Le site numéro un pour les annonces d'emploi est Finn.no. Beaucoup d'annonces sont en Norvégien, mais maintenant les outils de traduction de Google permettent d'en comprendre le sens. La traduction n'est toujours pas parfaite, mais suffisante dans de nombreux cas.

Le reste de la recherche d'emploi ressemble beaucoup à ce qu'on peut trouver en France. Pour ma part j'ai eu tout d'abord un entretien téléphonique, suivi d'un entretien en face à face en Norvège (la société de recrutement m'a remboursé le billet d'avion). Une différence tout de même, les norvégiens aiment avoir des recommandations d'amis, collègues, clients/fournisseurs, et même responsables hiérarchiques. Pour m'a part ils m'ont demandé des coordonnées, au moins téléphoniques, et ont appelé certaines de mes références. Il vaut donc mieux partir en bon termes avec son ancien employeur!

Après pour l'arrivée en Norvège j'ai déjà raconté pas mal d'aspects pratiques de l'installation, je ferai peut-être un résumé un de ces jours!

Mise à jour du 20 juillet 2010: je reçois vraiment trop de commentaires de personnes cherchant du travail en Norvège. Je suis désolé, mais je ne suis pas une agence de recrutement et je ne peux pas vous répondre grand chose ;) Regardez déjà les liens que je mets ici. Les commentaires sont maintenant fermés.

À propos

À propos de l'auteur

Liens

Mon site principal

Mes photos

expat.com

Météo chez nous