Un français en Norvège

1 an

par Sylvain Tertois — dernière modification 13/08/2008 22:27

Déjà

Il y a un an, jour pour jour, on mettait les pieds en Norvège. On franchissait la frontière suédoise avec une voiture remplie à raz bord. Elle avait encore ses plaques françaises et je ne m'attendais pas aux longues démarches qu'on aurait à faire pour lui mettre des plaques norvégiennes.

Je m'attendais à quelques améliorations de mes conditions de travail mais je n'avais pas idée d'à quel point ça changerait. Je me rend compte maintenant que j'aurai du mal à retourner travailler en France, avec le stress, les semaines de 50 heures (et ça ne s'arrange pas, maintenant que Sa Majesté à supprimé la cinquième semaine de congés payés et les jours fériés pour les cadres), les bouchons sur la route...

En un an je n'ai mangé que deux poulets rôtis, et qu'une seule fois des chipolatas. J'attends toujours de voir une aubergine fière d'être là au rayon fruits et légumes. Heureusement on a quand même un magasin en suède qui vend des magrets de canard.

Je m'attendais à avoir des problèmes avec le norvégien, et après un an je ne sais toujours pas parler. Je peux faire des phrases de 3-4 mots mais c'est à peu près tout. Par contre je commence à bien comprendre. Le fait qu'on travaille en anglais et qu'on parle français avec Anne-Inger n'accélère pas les choses.

On s'est achetés une maison. Le prix n'est finalement pas excessif si on compare à la région parisienne. Mais de toute façon l'immobilier c'est toujours trop cher.

Je dois avoir un des chats de gouttière les plus chers de Norvège, merci à la douane et aux services vétérinaires de conserver la quarantaine de 4 mois.

Il y a sûrement plein d'autres choses mais c'est tout ce qui m'est passé par la tête pour l'instant. Ca fera l'objet d'autres billets!

Anonyme a écrit :
17/08/2008 19:13
Salut,
Je viens de découvrir ton blog. Je suis aussi expat depuis plus d'un an, mais en Suisse, à quelques kilomètres seulement de la frontière française. Ce doit être un vrai dépaysement pour toi. J'aimerais visiter ce pays que je ne connais pas mais qui doit être d'une beauté fascinante.
J'vais te suivre à présent.

Amicalement,
Vilay

Je suis là : http://www.windowtofrance.com
Anonyme a écrit :
01/09/2008 10:47
C'est sûr que si tu t'attends à retrouver les fruits et légumes français en Norvège tu vas être déçu. Faut s'y faire et dire bye bye aux vielles façons de penser, après tout il n'y a pas que des points noirs, la qualité des aliments est souvent meilleure, en tout cas pour ceux dans les commerces, ça peut dépendre d'où tu vas en France et en Norvège, mais bon, là-bas c'est pas de la culture ou de l'élevage intensif donc les viandes et légumes sont plus goûteux.
Sinon que tu parles pas la langue après un ans c'est dommage, d'après ce que j'ai pu lire sur le forum c'est six mois la moyenne pour se débrouiller, après je sais pas avec quels efforts ou contacts avec la langue, moi aussi j'avais la chance d'avoir une copine du pays et tout mais j'ai rien fait, pourtant je pouvais avoir un emploi en parlant norvégien (ou plutôt un drôle de mélange trøndersk/bokmål lol) fin novembre en étant arrivé là mi-juillet, donc je comprends pas que tu n'ai pas plus progressé. Enfin ça va venir c'est sûr alors bon courage avec ça :)
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables.

Question: Que produisent les abeilles?
Votre réponse:
À propos

À propos de l'auteur

Liens

Mon site principal

Mes photos

expat.com

Météo chez nous