Un français en Norvège

Chasse à l'élan

par Sylvain Tertois — dernière modification 30/10/2012 10:27

Chasse 2012

Pour la troisième année j'ai participé à une chasse à l'élan dans le sud de la Norvège. Malheureusement cette année on a rien eu. On n'a pas beaucoup vu de traces de passage d'animaux non plus, il sembleraient qu'ils n'étaient pas dans notre coin cette année. Mais ceci ne m'empêche pas de raconter un peu!

La journée commence à 8h le matin. Tous les rabatteurs se retrouvent près du sentier qui mène à la montagne. On part ensemble, puis on se sépare au fur et à mesure jusqu'à ce que tout le monde soit sur son point de départ.

nuages dans la montagne
Cliquez pour voir l'image dans sa taille originale…

Vers 9 heures on commence à avancer. On forme une ligne qui bouge doucement vers les chasseurs pour rabattre les éventuels élans vers ces derniers. Pour que ça soit efficace il faut que les rabatteurs soient nombreux et qu'ils repèrent où sont les autres pour qu'on avance bien tous ensemble. Donc on fait du bruit et on écoute ceux des autres. Si je sais où est mon collègue sur la droite et celui sur ma gauche, et que je me place au milieu, normalement on devrait tous former une belle ligne qui piège les animaux et les force à partir vers les chasseurs. Simple, non? Mais c'est la théorie... En pratique il y a plusieurs problèmes.

Le premier problème est d'ordre topographique. Voici grosso-modo une vue de la zone du premier rabattage:

premiere zone de rabattage

Les rabatteurs sont répartis sur la ligne bleue, les chasseurs sur la ligne rouge. C'est approximatif, je ne me souviens pas exactement des frontières est et ouest de cette zone. Mais on voit bien que les rabatteurs tout à l'ouest ont bien plus de chemin à faire que ceux qui sont à l'est. Les premiers doivent donc partir vers 8h45 et marcher rapidement, tandis que ceux tout à l'est doivent partir vers 9h15 et marcher lentement. Même si on se met bien d'accord là dessus, ça ne marche jamais bien. Il y en a qui partent dès qu'ils entendent du bruit au lieu d'attendre, et ils vont trop vite. S'en suivent quelques séances de téléphone arabe (en Norvégien) avec ceux à droite qui demandent à ceux à gauche de ralentir, et ceux à gauche qui n'entendent ou ne comprennent pas tout de suite, et demandent de temps en temps comment ça se passe à droite.

Le deuxième problème est le terrain lui-même. De temps en temps j'ai un gros coup de bol, et le chemin que je dois suivre ressemble à ça:

chemin facile
Cliquez pour voir l'image dans sa taille originale…

De temps en temps, c'est plus compliqué. Les photos ne rendent malheureusement pas une bonne impression de la réalité du terrain et de la taille, mais à un moment je suis tombé là-dessus:

a pic avant
Cliquez pour voir l'image dans sa taille originale…

Et ce n'est qu'en arrivant au bout que j'ai vu que ça tombait à pic, d'une petite dizaine de mètres. Voici la vue de l'autre côté:

a pic après
Cliquez pour voir l'image dans sa taille originale…

Donc quand ça arrive, il faut trouver un chemin alternatif sur le côté pour contourner. Pendant ce temps-là évidemment les autres avancent et on prend du retard.

Malgré tout cela, le but principal de la ligne qui est de rabattre les animaux vers les chasseurs est quand même en général atteint. Cette année c'est juste qu'il n'y avait pas beaucoup d'animaux. Les chasseurs ont quand même vu un élan, femelle (une élane? ;) ) mais ne l'ont pas abattue parce qu'ils ont jugée qu'elle avait un poids au dessus du quota fixé (ce qui voulait probablement dire qu'elle était enceinte).

Nouvelle chasse l'année prochaine!

Laurence a écrit :
30/10/2012 22:18
Bonjour, j ai decouvert votre blog recemment et j aime beaucoup :) merci Laurence (en norvege depuis 7 ans)
Sylvain Tertois a écrit :
01/11/2012 13:11
Merci! :)
Djay a écrit :
14/11/2012 11:28
Bonjour, je viens également de découvrir votre blog, il est très bien narré et je vous félicite de tenir le coup...5ans après, bravo! Je compte d'ici quelques années visiter un peu la Norvège ça donne envie :)
Bonne continuation à vous
Stéphanie a écrit :
02/12/2012 22:35
Bonjour, je découvre votre blog et c est un vrai bonheur.Je rêve de partir vivre en Norvège, amoureuse de ce pays depuis qq années!!!
Sylvain Tertois a écrit :
03/12/2012 08:16
Merci à tous les deux!
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables.

Question: Que produisent les abeilles?
Votre réponse:
À propos

À propos de l'auteur

Liens

Mon site principal

Mes photos

expat.com

Météo chez nous