Un français en Norvège

Terrorisme

par Sylvain Tertois — dernière modification 28/08/2012 23:10

Quelques remarques sur Breivik

J'ai entendu à la radio du monde mondial que je n'écrivais pas assez sur mon blog alors je vais tenter de faire un effort! Avant quelques billets sur cet été, je voulais parler de l'actualité chaude de cette rentrée en Norvège, la peine d'A. Breivik.

Beaucoup de Norvégiens ne veulent pas dire son nom et tentent de le paraphraser, tout simplement pour ne pas lui faire de publicité. En effet c'est ce qu'il recherche, et plus il a d'attention, plus il est content.

Pour rappel, cet extrémiste de droite a planté le 22 juillet 2011 une bombe à Oslo devant les bureaux du premier ministre, tuant 8 personnes, puis est allé sur l'île d'Utøya et à tué 69 jeunes du parti travailliste qui y étaient réunis comme tous les étés.

Il y a deux semaines, la "commission du 22 juillet" a rendu un rapport sur le déroulement des évènements et en particulier de ce qui aurait pu être évité. Le rapport est plutôt accablant. Tout d'abord sur la bombe elle-même: il a pu garer une camionette piégée juste devant le bâtiment du premier ministre. Cette rue avait été identifiée comme un risque de sécurité par les services secrets il y a plusieurs années, et un rapport suggérait de la fermer à la circulation. Ceci n'a jamais été fait.

Ensuite la police a été très critiquée sur sa gestion de la crise. Le terroriste était connu des services, avait été repéré sur place, mais son signalement n'a pas été communiqué à temps. De plus elle a pris plus d'une demi-heure pour traverser du bord du lac jusqu'à l'île alors qu'ils avaient plusieurs opportunités de le faire plus tôt. Globalement il y a eu beaucoup de problèmes de communication, et les procédures en place n'ont pas été respectées. C'est sûr qu'avec des "si" on pourrait refaire le monde, et que c'est facile de dire maintenant ce qu'ils auraient dû faire à l'époque, mais j'espère qu'on tirera des enseignements de ces événements et de ce rapport pour améliorer la gestion de crise et pour éviter que ça se reproduise.

En ce qui concerne le procès lui-même, notre extrémiste a été condamné à 21 ans de prison, ce qui est le maximum en Norvège. Mais cette peine est une peine dite "indéterminée", ce qui veut dire qu'elle peut être prolongée (de 5 ans en 5 ans) s'il est toujours jugé dangereux. En théorie il pourrait donc être emprisonné à vie, et beaucoup pensent que ça sera le cas, vu qu'il n'a montré aucun regret durant le procès (il a même annoncé à la fin qu'il était désolé de ne pas avoir tué plus de personnes).

Le système judiciaire norvégien a quelques différences avec le système français. Il est axé sur la réinsertion et la réhabilitation presque autant que sur la répression et la punition. Alors c'est vrai que quand on regarde une prison norvégienne, ça ressemble presque à un hotel. Mais ils considèrent que l'emprisonnement est une punition suffisante (surtout que dans le cas d'une peine indéterminée, c'est un isolement total) et que les prisonniers doivent tout de même être traités avec un minimum de dignité. Ça a l'air de plutôt pas mal marcher, puisque la Norvège a un des taux de récidive les plus bas d'Europe. Et quand je vois des images de Fleury Mérogis, j'ai du mal à penser qu'il n'y a pas de prisoniers qui en ressortent plus dangereux qu'ils n'y sont entrés, ce qui n'est vraiment pas le but.

Le plus important pour les Norvégiens dans ce jugement est qu'il a bien été jugé responsable de ses actes. Le cas contraire aurait probablement été mal perçu par la population, surtout vu son comportement provocateur durant tout le procès, et sur ce qu'aurait coûté un internement psychiatrique sécurisé sur mesure (presque 1,5 millions d'euros par an).

christophe a écrit :
08/10/2012 23:36
Sylvain Tertois a écrit :
09/10/2012 00:24
Nous nous sommes tous convertis à l'islam ici! Je vais dès demain m'acheter une djellaba et vais refaire mon salon pour que le tapis soit bien orienté vers la Mècque.
kristens a écrit :
31/10/2015 15:07
que l'acte en lui même soit une horreur est indéniable. Mais la norvège connaitra de plus en plus ce que connait la suède car à force d'ignorer les inconvénients du multiculturalisme, des partis dits populistes connaitront leur essor. En fin de compte, cet individu sera compris non par son acte mais par ses idées dans quelques années.
Ajouter un commentaire

Vous pouvez ajouter un commentaire en complétant le formulaire ci-dessous. Le format doit être plain text. Les url et les courriels sont transformés en liens cliquables.

Question: Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri 4?
Votre réponse:
À propos

À propos de l'auteur

Liens

Mon site principal

Mes photos

expat.com

Météo chez nous